11.9.07

La reine des parias

Article publié le 11 Septembre 2007
Par Frédéric Bobin
Source : LE MONDE


Extrait :

L'Uttar Pradesh, Etat le plus peuplé de l'Inde, a été conquis par l'idole des « intouchables Behan Kumari Mayawati, alliée à la haute caste des brahmanes. Le mouvement pourrait s'étendre.

Phool Chand, accroupi sur un sentier de briques ocre, a un turban bleu noué sur la tête et un visage déglingué : son oeil droit griffé de stries laiteuses évoque un lointain accident. Phool Chand est un hindou intouchable. Et il est « fier ». « Fier » de la révolution pacifique indienne dont son Etat, l'Uttar Pradesh, est le creuset : la percée politique des siens, cette masse d'exclus qui représente près de 15 % de la population totale, sous-humanité hier méprisée, aujourd'hui en plein réveil.

"...Cet affranchissement - encore très relatif - des dalits de l'Uttar Pradesh a été obtenu par des voies pour le moins insolites. Facilité par le pacte que Mme Mayawati a scellé avec les brahmanes, l'oligarchie qui trône au faîte de la hiérarchie religieuse et sociale hindoue. Foncièrement opportuniste, l'égérie des dalits, dont la rhétorique était jadis violemment antibrahmane, n'a jamais reculé devant les paradoxes pour parvenir à ses fins : la conquête du pouvoir. Ce rapprochement entre l'aristocratie et la plèbe, cette convergence des extrêmes, voilà des années qu'elle y pense et teste la formule. Elle a mis sur pied des "comités de fraternité" réunissant les deux groupes, pour former une sorte d'alliance de revers dirigée contre certaines castes intermédiaires (yadavs, kurmis), dont la récente ascension sociale menace les brahmanes et opprime les dalits. Phool Chand le dit très clairement : "Nous n'avons pas de difficultés avec les brahmanes car nous n'avons pas affaire à eux dans le village. Notre problème, ce sont les yadavs."

Les brahmanes ont fini par rallier l'idole des intouchables. Faut-il que l'élite traditionnelle se sente déstabilisée par la poussée des castes inférieures pour en arriver à quêter le patronage des anciens parias ! "Les brahmanes sont en proie à un sentiment d'insécurité : ils s'accrochent donc à la force montante", explique l'homme d'affaires Prahbat Kumar Barghava, brahmane lui-même. C'est la clé de la réussite de Mme Mayawati. Elle a su élargir son assise sociologique, agréger à sa base d'autres groupes : les brahmanes, mais aussi les couches inférieures des castes intermédiaires et les musulmans. Ainsi a-t-elle rebâti la fameuse alliance "Arc-en-ciel", qui fut jadis la recette de l'hégémonie du Parti du Congrès de Gandhi et Nehru, la matrice de l'Inde indépendante. Mais les dalits sont désormais les artisans de l'alliance, et non plus seulement des figurants."

4.9.07

Arrestation de l'ex-premier ministre Khaleda Zia

04.09.07

DACCA. Premier ministre jusqu'en octobre 2006, Khaleda Zia, chef du Parti nationaliste du Bangladesh (PNB), a été arrêtée, lundi 3 septembre, à son domicile en compagnie de son fils, Arafat Rahman Coco, pour « corruption et abus de pouvoir ».

La commission nationale anticorruption mise en place par l'administration intérimaire soutenue par l'armée lui reproche d'être intervenue dans l'attribution de marchés pour deux terminaux de containers à Dacca et à Chittagong. Mme Zia rejoint en prison sa rivale de toujours et ex-premier ministre, Sheikha Hasina, chef de la Ligue Awami, détenue depuis le 16 juillet pour « extorsion de fonds ». - (Corresp.)