9.9.06

Biélorussie : une réforme linguistique, pour quoi faire ?

SOURCE: www.regard-est.com

Par Céline Bayou (source : Nezavissimaïa Gazeta)

Le service de presse du Président biélorussien a fait savoir que Alexandre Loukachenko avait chargé une commission d'édicter les nouvelles règles de la langue biélorussienne. Une réforme linguistique serait en effet nécessaire pour moderniser la grammaire, l'orthographe et la ponctuation d'une langue codifiée par un corpus datant de 1957.

L'opposition ne doute pas de la véritable finalité de cette réforme : elle soupçonne le Président d'oeuvrer en faveur de modifications qui rapprocheraient les langues russe et biélorussienne. Le leader de l'opposition, candidat malheureux à la présidentielle de mars 2006, Alexandre Milinkevitch, estime que ce rapprochement linguistique n'est pas étranger au projet de référendum sur l'Union Russie-Biélorussie.

Le contexte est celui d'un pays dans lequel deux langues nationales -le russe et le biélorussien- coexistent, où le nombre d'écoles biélorussiennes ne cesse de décroître et où un seul journal national en biélorussien est édité. Quant à A. Loukachenko, il ne parle biélorussien que lorsqu'il s'agit d'ironiser sur l'opposition.

Dépêche publiée le 31/08/2006

Aucun commentaire: