19.1.06

UKRAINE-RUSSIE : Après la crise du gaz, celle des phares

Courrier International.


Les relations entre l’Ukraine et la Russie connaissent une nouvelle crise. Le 13 janvier, des membres du ministère des Transports ukrainien ont pris le contrôle d’un phare de Yalta dépendant du service hydrographique de la Flotte russe de la mer Noire. L’Ukraine, qui loue à son voisin ses infrastructures portuaires à Sébastopol, sur la presqu’île de Crimée, déclare vouloir réviser certaines conditions de leur accord de 1997. Ce conflit, précise le quotidien russe Izvestia, couvait depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Iouchtchenko, qui avait déclaré vouloir récupérer les équipements hydrographiques de la Flotte de la mer Noire, “illégalement conservés par les Russes”.
Deux autres phares de la presqu’île ont fait l’objet de tentatives d’assaut par des membres de l’organisation de jeunesse ukrainienne Confrérie des étudiants, qui ont finalement été repoussés. La presse russe fait le lien entre cet épisode et le récent bras de fer qui a opposé l’Ukraine à Gazprom [voir CI nos 792 et 793]. “Après avoir capitulé dans la guerre du gaz, l’Ukraine veut prendre sa revanche sur la Flotte de la mer Noire”, commente ainsi Vremia Novostieï. La Nezavissimaïa Gazeta y voit une action à caractère beaucoup plus stratégique, qui s’inscrirait dans le cadre des négociations sur l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN. Le retrait de la Flotte russe de la mer Noire du territoire ukrainien pourrait servir de “monnaie d’échange” dans le processus d’intégration de l’Ukraine à l’Alliance atlantique. Rappelons que la Flotte russe de la mer Noire est une véritable armée, d’une puissance nettement supérieure à la marine ukrainienne, et qu’elle est considérée par les autorités de Kiev comme une menace potentielle.


janvier 2006

Aucun commentaire: